Electricité : les discussions sur le contrat de performance en août

La fusion entre la Fenelec et la Femadel permet de dépasser le blocage.

Les négociations autour du contrat de performance du secteur de l’électricité, électronique et énergie renouvelables reprendront en août. C’est ce que rapporte une source patronale très proche des industriels du secteur. Elle explique que les divergences de vue et d’intérêts entre la Fédération nationale de l’électricité, de l’électronique et des énergies renouvelables (Fenelec) et la Fédération marocaine de l’électricité (Femadel), qui bloquaient le chantier, ont été aplanies avec la fusion récente des deux entités. En effet, un protocole d’accord a été signé, le 26 mai, par les présidents respectifs de la Fenelec et la Femadel, avec la médiation de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM). «Nous avons arrêté un planning de fusion qui sera réalisé d’ici juillet», informe notre source. Passée cette date, la nouvelle corporation -qui gardera le nom de Fenelec- réunira ses membres pour discuter en interne des objectifs et enjeux du contrat de performance avant de se mettre d’accord avec le ministère de tutelle.

Pour rappel, le chantier de rapprochement entre les deux entités représentatives des opérateurs du secteur remonte à 2014. Ce travail de longue haleine a été mené avec la présidence de la CGEM et l’assistance de Abdelaziz Taarji, opérateur du secteur et ex-président de la Fenelec, en tant que médiateur. Pour les responsables de la CGEM, les efforts ont été déployés pour que le secteur soit représenté par une seule instance légitime et reconnue, et un seul interlocuteur vis-à-vis des pouvoirs publics. La confédération patronale a félicité les deux fédérations pour leur sens des responsabilités, les efforts déployés et leur volonté de faire prévaloir l’intérêt général du secteur.