Elections : surenchère entre les jeunesses des partis

Les listes électorales, voilà  un nouveau champ de bataille pour les jeunesses des partis.

Les listes électorales, voilà un nouveau champ de bataille pour les jeunesses des partis. Celle de l’UC, par exemple, promet d’inciter quelque 5 000 jeunes à s’inscrire sur les listes électorales. L’USFP fait mieux, sa jeunesse déclare avoir émis pas moins de 100 000 appels individuels aux jeunes pour la même raison. La JJD fait encore mieux, les jeunes islamistes se sont fixé comme pari d’inscrire pas moins de 250000 jeunes avant l’expiration du délai d’inscription, le 19 février prochain. En même temps, un sondage réalisé récemment par la Fondation Abderrahim Bouabid est pour le moins préoccupant. Ainsi, seuls 43,8% des sondés sont inscrits sur les listes électorales. Parmi les inscrits, 44,3% déclarent avoir l’intention de voter, 28,5% ne se sont pas décidés.