Elections partielles : le PJD affronte l’Istiqlal et le PAM

Au fond, il ne s’agit que de deux malheureux sièges parlementaires, mais combien symboliques pour un PJD qui dispose déjà  d’un groupe de 105 députés.

A Moulay Yaâcoub, les islamistes tenteront de reprendre, ce 24 avril, leur revanche sur l’Istiqlal, vainqueur des dernières partielles. Les autres partis ont préféré ne pas se présenter, leur laissant le champ de bataille à eux seuls. Le même jour, et à des centaines de km plus au sud, le PJD affronte un autre ennemi juré, le PAM, dans les partielles de Sidi Ifni. Pour reconquérir son siège occupé auparavant par un certain Mohamed Issam avant que le Conseil constitutionnel n’invalide son mandat suite à une condamnation à la prison ferme, il propose comme candidat…, un autre Mohamed Issam, le cousin du premier.