El Khalfi dément les propos qui lui sont attribués par la presse au sujet des relations maroco-algériennes

Le ministre a qualifié d' »allégations sans fondement » les propos qui lui sont prêtés dans le titre de l’article en question.

Le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, M. Mostapha El Khalfi, a démenti les propos qui lui ont été attribués par la presse ce mercredi, sous le titre : « El Khalfi : examen des dossiers de la drogue et de la contrebande avant l’ouverture des frontières ».

Dans un appel téléphonique à la MAP, le ministre a qualifié d' »allégations sans fondement » les propos qui lui sont prêtés dans le titre de l’article en question, précisant n’avoir jamais exprimé une telle position.

Lors de sa visite en Algérie, El Khalfi avait déclaré que l’avenir économique et le développement de la région maghrébine étaient tributaires de l’unité de ses peuples, ajoutant que l’ouverture des frontières avec le Maroc était une décision souveraine de l’Algérie.

Le ministre de la Communication avait eu des entretiens avec son homologue algérien, Nacer Mehal, sur le renforcement et la diversification de la coopération dans le domaine de la communication et des médias, au service des intérêts communs des deux pays et en concrétisation des hautes orientations du Roi Mohammed VI et du Président algérien Abdelaziz Bouteflika.

Dans ce contexte, les deux parties ont convenu de créer un forum des journalistes des deux pays et signé un mémorandum de coopération dans le domaine de la communication et un accord de coopération entre la MAP et l’agence algérienne de presse APS.