Ebola pourrait coûter 32 milliards de dollars à  l’Afrique

Le coût économique d’Ebola pour l’Afrique de l’Ouest pourrait dépasser 32 milliards de dollars d’ici à  la fin 2015 si l’épidémie venait à  s’étendre hors des trois pays actuellement touchés : Liberia, Guinée et Sierra Leone.

L’impact économique est déjà « profond » dans ces trois pays mais pourrait devenir « catastrophique » dans un scénario où Ebola ne serait que faiblement contenu, souligne la Banque mondiale.

Les répercussions pourraient toutefois être limitées si l’action « immédiate » de la communauté internationale parvenait à freiner l’épidémie de la fièvre hémorragique et à atténuer « le facteur peur » qui pousse les pays voisins à fermer leurs frontières ou à suspendre leurs échanges commerciaux, aggravant l’impact économique du virus.

Un effort particulier devra être consenti pour « rétablir » la confiance afin que les investisseurs locaux et internationaux reviennent dans les pays frappés par Ebola.

Pour l’heure, la fièvre hémorragique a fait près de 3 500 morts en Afrique de l’Ouest.

Aux Etats-Unis, l’état du Libérien infecté et soigné depuis samedi 4 Octobre avec un traitement expérimental s’est légèrement amélioré mais restait très grave.

En Espagne, l’inquiétude suscitée par le cas de l’infirmière qui a soigné un patient décédé de la fièvre Ebola le mois dernier dans un hôpital de Madrid est montée d’un cran…