Driss Lachgar muselle ses opposants

Le premier secrétaire de l’USFP décide de faire taire certaines voix qui ne le portent pas particulièrement dans leur coeur.

Mohamed Boubkri, ancien membre du bureau politique et Taeïb Mounchid, dirigeant historique de l’USFP, et d’autres cadres du parti risquent d’être exclus. Le bureau politique vient, en effet, de décider de les traduire devant une commission de discipline. Il leur est reproché d’être à l’origine de pratiques et de déclarations qui nuisent à la renommée du parti et qui risquent de porter atteinte à son unité.
M. Lachgar essaie une recette qui semble avoir bien fonctionné pour son allié de l’Istiqlal, Hamid Chabat.