Driss Jettou pas très tendre avec le gouvernement

Dans son long exposé devant les parlementaires, mardi 4 juillet, le patron de la Cour des comptes ne s’est pas contenté seulement de faire le bilan des opérations de contrôle réalisées par ses équipes.

Beaucoup ont retrouvé par moment le Premier ministre qu’il a été, notamment quand il a «osé» la digression inattendue pour commenter la gestion des finances publiques. Ses remarques, reproches par moments, sont à prendre très au sérieux. Pour avoir été aux manettes, notre homme sait de quoi il parle…