Dirigeants et DRH, l’alliance clé de l’entreprise

La relation entre le Directeur général et le Directeur des ressources Humaines (DRH) est l’une des clés de l’excellence et de la performance durable de l’entreprise, ont souligné, mardi à  Casablanca, les participants à  un ftour-débat organisé par l’Association marocaine de Conseil en Recrutement (AMCR).

Cette forme d’alliance managériale entre le DG et le DRH s’avère favorable pour le succès de l’entreprise dans la mesure où cette relation d’alliés entre les deux parties est essentielle, mais bien spécifique et subtile par la nature même du sujet des Ressources Humaines et du management, ont-ils relevé lors de ce conclave, placé sous le thème « Pourquoi est-il si difficile, pour un Directeur Général, de recruter un bon DRH ? ».

Selon Hamid El Otmani, président de l’AMCR, le choix des DRH est une lourde responsabilité pour le cabinet de recrutement et un défi pour le chef d’entreprise du fait qu’il s’agit d’une fonction transversale et stratégique qui touche à toute la vie sociale de l’établissement (recrutement, formation, rémunération, rentabilité, optimisation, motivation, plans sociaux / paix sociale etc ).

Et de relever que la place et le rôle d’un DRH ne font que s’accentuer de nos jours en ce sens que toutes les entreprises ont besoin d’un DRH qui puisse assurer son rôle de développeur RH, faiseur de paix sociale et de gestionnaire du quotidien de l’entreprise à savoir ses ressources humaines.

Ces dernières années, les entreprises souffrent pour trouver des cardes et des dirigeants notamment les DRH, a fait remarquer le président de l’AMCR, ajoutant que cette mission incombe plus que jamais aux cabinets de recrutement qui sont sollicités pour choisir pour le compte des entreprises les cadres dirigeants, notamment les directeurs des ressources humaines.

Pour le Président-Directeur général de la Caisse Interprofessionnelle Marocaine de Retraite (CIMR), Khalid Cheddadi, le DRH est un coach interne au sein de l’équipe de direction et un médiateur entre le DG et les employés en cas de litiges. Le DRH est l’homme de l’art auquel il faut s’adresser en cas de problèmes et de conflits entre le personnel et le DG, a-t-il dit.

La réussite de l’entreprise, a-t-il insisté, est le fruit d’une parfaite symbiose entre le DG et le DRH. Ce dernier devrait faire respecter en expert les règles et la technicité des matières avec agilité et au service de l’activité de l’entreprise tout en étant proche des opérationnels dont il connaît le métier et les enjeux.

Par ailleurs, M. Cheddadi a rappelé que la CIMR s’est fixée comme choix stratégique la pérennisation du système de retraite et sa généralisation au plus grand nombre de salariés, ajoutant que cette ambition est partagée par les dirigeants d’entreprise et les DRH qui ont fait de la responsabilité sociale un véritable levier de progrès et d’épanouissement de leur personnel.

Lors de cette rencontre, les participants ont répondu à plusieurs interrogations, notamment le jeu des rôles entre le directeur général de l’entreprise et son DRH, le rôle pivot du DRH dans la stabilité et la réussite de l’entreprise, Y a-t-il suffisamment de bons DRH au Maroc ? et Quelle est la valeur ajoutée des cabinets dans le recrutement des DRH?

Créée en 2013, l’Association marocaine de conseil en recrutement se fixe pour objectif majeur la structuration et la professionnalisation du secteur de recrutement au Maroc. 

L’AMCR vise également à rassembler les professionnels du métier qui partagent les mêmes règles déontologiques au sein d’une même structure et à développer la qualité des prestations au profit des candidats et des entreprises. L’association vient de signer un projet de partenariat avec la CGEM et l’Association des Gestionnaires et Formateurs du Personnel (AGEF).

Elle se propose aussi de promouvoir la diffusion de bonnes pratiques, développer des relations de coopération avec d’autres associations nationales ou internationales ayant des objectifs convergents ou complémentaires et d’assister, dans la limite des moyens à sa disposition, les cadres et les jeunes candidats à l’emploi en matière d’information et d’orientation.