Dialogue social : l’UMT rejette l’offre du gouvernement

«Non aux atteintes au droit syndical, non au licenciement de représentants syndicaux, non au projet de loi organique sur la grève, non au blocage du dialogue social».

C’est sous ce mot d’ordre que l’Union marocaine du travail (UMT) a tenu, ce mercredi 25 avril, son conseil national à Casablanca. Le communiqué publié à l’issue de ce conseil, au ton très offensif, dénonce ce que le syndicat considère comme «des attaques contre le pouvoir d’achat» des salariés et, plus généralement, contre les droits et les acquis des travailleurs. L’UMT dit rejeter l’offre du gouvernement présentée dans le cadre du dialogue social et demande qu’elle soit reconsidérée dans le sens de son amélioration.