DGI : les médecins spécialistes privés bénéficieront d’une facilitation du règlement

Le collège syndical national des médecins spécialistes privés (CSNMSP) a conclu, ce mardi 18 décembre, un nouvel accord avec la Direction Générale des impôts (DGI). Cet accord a pour objet de faciliter le règlement des impôts en vue de régulariser la situation fiscale des médecins spécialistes privés.

La facilitation du règlement a été annoncée par le bureau du collège syndical national des médecins spécialistes privés (CSNMSP), ce mardi 18 décembre, lors d’une assemblée générale extraordinaire dédiée au thème de la fiscalité. Les médecins spécialistes peuvent donc régulariser, de manière volontaire et via une déclaration rectificative, leur situation fiscale sur trois tranches : la moitié du montant (50%) d’ici le 31 Décembre, et l’autre moitié en deux parties (25%) et (25%) avant fin mars 2019. Les médecins souhaitant régler le montant en entier peuvent le faire.

Aux allures d’une séance pédagogique, la réunion  de mardi a connu la participation de Youness Idrissi Kaitouni, directeur régional des impôts pour expliquer aux médecins spécialistes les dessous de l’accord avec la DGI, ainsi que Rachid Lazrak, spécialiste en fiscalité et Hassan Kettani, avocat du CSNMSP.

Bon nombre de médecins spécialistes ont exprimé leur satisfaction quant à cet accord.

En régularisant la situation fiscale des quatre dernières années (de 2014 à 2017), les médecins ne seront plus sujets au contrôle fiscal pour les années en question. Toutefois, d’autres médecins privés, de spécialités diverses, ont exprimé leur mécontentement quant à cet accord parce qu’ils se sentent lésés, au regard de « leurs conditions financières et du niveau d’activité », selon leurs déclarations.

Rappelons que le calcul du montant à régler, dans le cadre de la déclaration rectificative, est basée sur les déclarations de l’année 2017.