Dette : l’Etat veut éviter les pics de remboursement

Comme il le fait depuis la fin des années 1990 pour la dette extérieure, le Trésor a, depuis 2011, étendu le mécanisme de gestion active de la dette à  l’endettement intérieur.

Dans ce cadre, il a procédé récemment au rachat, pour un montant de 3,2 milliards de DH, de bons de maturité de 2, 5 et 10 ans, pour les remplacer par des bons à 15 et 30 ans.

Cet ajustement du profil de la dette intérieure vise, entre autres, à éviter les pics de remboursement et ainsi réduire les besoins de financement du Trésor à court terme.