Des pics inédits sur les autoroutes du Maroc après la fermeture de huit villes

Le trafic enregistré sur le réseau autoroutier entre dimanche 26 juillet à 19h et lundi 27 juillet à 6h a été 2 fois supérieur au trafic d’une journée équivalente sur la même tranche horaire.

Dès l’annonce le dimanche 26 juillet 2020 de l’interdiction de quitter ou de se rendre dans huit villes du Royaume (Tanger, Tétouan, Fès, Meknès, Casablanca, Berrechid, Settat et Marrakech) à partir de minuit et ce en raison de la forte augmentation des nouveaux cas de Covid-19, des foules de voyageurs se sont ruées sur les autoroutes cherchant à rejoindre leur domicile avant cette heure.

Ceci a entrainé un volume de trafic exceptionnel avec des pics inédits dépassant les capacités de gestion et d’absorption du trafic et ce pour tous les intervenants : ADM, Gendarmerie Royale, Protection Civile, Sociétés de dépannage, Equipe Assistance 5050, etc.

Données sur le Trafic :

– Le trafic enregistré sur le réseau autoroutier entre dimanche 26 juillet à 19h et lundi 27 juillet à 6h a été 2 fois supérieur au trafic d’une journée équivalente sur la même tranche horaire.

– Le nombre de véhicules ayant transité sur le réseau autoroutier a dépassé les 325.000 en l’espace seulement de 11 heures.

– Les gares de péage ayant connu des pics frénétiques (simultanément) ont été enregistrés sur les tronçons autoroutiers ci-après :

La section Casablanca – Berrechid avec une fréquentation multipliée par 4,2 sur la gare de péage PK21 en comparaison avec une journée équivalente chargée, soit un trafic de plus de 21 000 véhicules ;

La gare de péage de Bouznika avec une fréquentation 2,5 supérieure à celle d’une journée équivalente chargée, soit un trafic de plus de 22 000 véhicules par sens ;

La gare de péage de Sidi Allal El Bahraoui avec un trafic multiplié par 2 par rapport à une journée équivalente chargée, soit près de 16 000 véhicules ;

Données sur les Accidents :

Grâce à la mobilisation de tous les intervenants et du déploiement du dispositif « Vigilance Totale » Très rapidement, tous les acteurs intervenants sur le réseau autoroutier se sont mobilisés en présence également des autorités locales de
chaque territoire pour sécuriser le trafic et atténuer le nombre d’accidents et le fluidifier pour libérer les voies.

Pour sa part, ADM a procédé de suite à une adaptation des voies de péage au volume de trafic enregistré sur chaque gare en coordination avec tous les acteurs et notamment la Gendarmerie Royale et l’Autorité Locale. Globalement, grâce à cette mobilisation générale et exceptionnelle, ADM a pu gérer jusqu’au petit matin le trafic et assurer la sécurité malgré la difficulté de la situation.
Il est à souligner que si les intervenants n’étaient pas en mode vigilance totale spéciale saison estivale cette opération aurait nécessité au moins 48H pour dissiper le trafic avec un nombre d’accidents plus élevé.

C’est ainsi que le nombre d’accidents a été fortement atténué, compte tenu de la difficulté du contexte et surtout que ce nombre a été contenu à une proportion dite normale au vu du volume du trafic et de ses pics.

« Les usagers ont fait preuve dans leur majorité d’une patience exemplaire sans laquelle nos interventions n’auraient pas abouties, c’est également un fait important qui a contribué largement à appuyer toutes interventions et les
faciliter dans leur mise en oeuvre. (les vidéos qui circulent sur les réseaux sociaux ne reflètent pas cette réalité). Nous avons compté moins d’une vingtaine d’accidents sur le réseau autoroutier durant la nuit du 26 au 27 juillet (la même période on enregistre combien d’accidents ?) » précise un communiqué de ADM, parvenu à La Vie éco.

Retour à la normale :

A partir de 04h30min du 27/07/2020, la circulation sur l’ensemble du réseau autoroutier et des gares de péage est retournée à la normale.

Le PK21 (Berrechid – Casablanca) a nécessité plus de temps vers 6h du matin pour se dissiper.