Des gendarmes en garde à  vue

Selon un communiqué du ministère de l’intérieur, rendu public le 9 septembre, six gendarmes dont un officier commandant de la compagnie de la gendarmerie d’Oued Amlil, dans la province de Taza, ont été placés en garde vue.

Ils sont soupçonnés d’avoir causé la mort d’une personne interpellée lors d’une campagne d’assainissement opérée le 1er septembre. «Le défunt, qui a été malmené brutalement par les gendarmes incriminés, a succombé pendant son transfert à l’hôpital de Taza des suites d’un choc hémorragique», peut-on lire dans le même communiqué.