Des ex-dirigeants d’Alitalia condamnés à  des peines de prison pour banqueroute

Plusieurs anciens responsables de la compagnie aérienne italienne Alitalia ont été condamnés lundi à  des peines de prison pour des faits liés au dépôt de bilan de l’entreprise en 2008.

Ainsi, Giancarlo Cimoli (75 ans), qui a dirigé Alitalia de 2004 à 2007, a été condamné par un tribunal de Rome à huit ans et huit mois de prison pour banqueroute délictueuse et manipulation des marchés. 

Il s’est également vu infliger une amende de 240.000 euros et une interdiction de gérer une entreprise pendant un an, alors que son prédécesseur, Francesco Mengozzi, a écopé d’une peine de cinq ans de prison.

Quant aux anciens directeurs financiers Pierluigi Ceschia et Gabriele Spazzadeschi, ils ont écopé d’une peine respective de 6 ans et 6 mois et 6 ans de prison.

Le procureur avait requis des peines plus lourdes que celles prononcées par le tribunal. Les accusés ont été condamnés à payer des dommages et intérêts d’un total de plus de 355 millions d’euros. 

Toutefois, les verdicts ne seront exécutoires qu’après l’épuisement de toutes les voies de recours.

Trois autres anciens cadres, poursuivis dans le cadre de la même affaire, ont été acquittés par le tribunal.

Après des années de pertes chroniques, la compagnie s’est adossée l’an dernier à la compagnie d’Abou Dhabi  »Etihad » dans le cadre d’un plan de sauvetage de 1,76 milliard d’euros et prévoit de renouer avec la rentabilité en 2017.

Après de longs mois de pourparlers, les deux compagnies ont conclu en 2014 une alliance prévoyant l’entrée de l’entreprise émiratie au capital d’Alitalia.