Députée Tabaà¢mrant : Ar tsawalt tamazight ?

Sa question orale, posée en langue amazighe, lundi 30 avril, dans l’enceinte du Parlement a créé la polémique.

Sa question orale, posée en langue amazighe, lundi 30 avril, dans l’enceinte du Parlement a créé la polémique. Des députés ont protesté, arguant du fait qu’ils ne parlaient pas cette langue et avaient besoin d’une traduction. La députée n’est pourtant pas dans le tort, puisque l’amazigh est langue officielle du Royaume depuis juillet 2011. Le calme a fini par prévaloir, mais tous insistent aujourd’hui sur l’urgence de mettre en place les modalités de l’officialisation de cette langue, comme prévu par la loi  suprême du pays.