Crédit : les impayés chez les entreprises s’alourdissent

Leurs créances en souffrance en hausse de 14% depuis janvier.

Les difficultés que connaissent les entreprises marocaines dans le contexte actuel de ralentissement économique se confirment de plus en plus. La montée des impayés de cette clientèle auprès des banques est à ce titre un indicateur parlant. En deux mois seulement, soit de fin 2011 à fin février 2012, l’encours des créances en souffrance des entreprises a augmenté de 14% pour atteindre près de 17 milliards de DH. La tendance s’accélère donc, puisque la hausse a été entamée en 2011 déjà. Car, de février 2011 au même mois de 2012, la hausse des impayés a atteint 25,4%. Désormais, les créances en souffrance des entreprises représentent 50% de celles du secteur bancaire, contre 44% il y a une année, ainsi que 5,3% de l’encours des crédits octroyés à cette clientèle contre 4,6% en février 2011.

Auprès des banques, on confirme que les entreprises de plusieurs secteurs connaissent des difficultés au niveau de leur business et peinent à rembourser leurs échéances. Il s’agit notamment des promoteurs immobiliers de taille moyenne et petite opérant dans le haut standing, certaines industries dans l’agroalimentaire et le textile, les hôteliers ainsi que les entreprises de transport.

Contrairement aux entreprises, les particuliers sont de moins en moins mauvais payeurs, sachant que les banques, de leur côté, sont devenues plus strictes en termes de conditions d’octroi de crédits à cette clientèle parallèlement à l’industrialisation des processus de traitement des dossiers. Leur encours de créances en souffrance ne cesse de baisser depuis des années. A fin février, il ne totalise plus que 9,2 milliards de DH, en baisse de 5,3% par rapport à fin 2011 et de 6,1% sur une année glissante. Il ne représente plus que 27,3% du total des créances en souffrance contre 32,3% l’année dernière.