Crédit conso : les banques bousculent les sociétés de financement

L’activité des sociétés spécialisées est en baisse en 2012.

Alors qu’elles régnaient en maîtres, il y a à peine quelques années, sur le segment du crédit à la consommation, les sociétés de financement subissent une concurrence de plus en plus acharnée de la part des banques. Au point que leurs activités sur ce segment évoluent actuellement en ordre dispersé. En effet, les crédits à la consommation accordés par les banques ont progressé de 9,8% en 2012, à 39,6 milliards de DH, marquant ainsi l’une des meilleures performances du secteur bancaire compte tenu de l’évolution des autres segments de financement. En face, les sociétés spécialisées ont vu leur encours de crédit conso régresser de 8,5%, à 29,5 milliards. La part de marché du secteur bancaire passe ainsi à 57,3% contre 42,7% pour les sociétés de financement.

Plusieurs raisons expliquent cette reconfiguration. D’abord, compte tenu des difficultés actuelles de la clientèle des entreprises, les banques se tournent de plus en plus vers les particuliers, moins risqués et dont les dossiers sont plus faciles à gérer. Ces organismes arrivent à concurrencer les sociétés spécialisées car ils offrent des conditions de financement plus avantageuses, étant donné que leur coût des ressources est moins élevé que chez les établissements de crédit conso qui ne disposent pas de dépôts. De plus, ils bénéficient d’une large présence territoriale du fait de l’étendue de leur réseau d’agences, contrairement aux sociétés spécialisées. Par ailleurs, quelques-unes de ces dernières ont dû freiner en quelque sorte leur activité après la montée en flèche des impayés, en attendant de revoir leur système de contrôle de l’octroi du crédit.

Cela dit, toutes les sociétés de financement ne souffrent pas au même degré de cette concurrence. Celles adossées à des banques sont bien moins touchées que les sociétés indépendantes.