Covid-19: L’UMT juge « impérative » la révision des choix socio-économiques

Les effets « néfastes » de la crise sanitaire engendrée par la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19) ont réaffirmé « l’impératif » de revoir les choix socio-économiques, particulièrement « la politique d’austérité prévalant dans la gestion des secteurs vitaux », a estimé, vendredi, le secrétaire général de l’Union marocaine du travail (UMT), Miloudi Moukharik.

Ces choix « sont restés longtemps otages des diktats des institutions financières internationales, à travers l’adoption de la politique d’austérité dans la gestion des secteurs vitaux », a souligné M. Moukharik dans un discours transmis en « live » sur les réseaux sociaux à l’occasion de la Fête du Travail (1er mai), en raison de l’interdiction des rassemblements publics en vertu de l’état d’urgence sanitaire.

Tout en « prenant acte de la politique proactive » suivie par le Royaume pour juguler les répercussions du Covid-19, M. Moukharik a considéré que le gouvernement est appelé à « repenser les approches suivies dans le traitement des problématiques structurelles, qui sont en cause dans les mauvais classements de notre pays en termes d’indicateurs de développement ».

Pour ce faire, il faut ériger la santé, l’enseignement et tous les autres secteurs sociaux en « priorité nationale », a insisté M. Moukharik, exhortant le gouvernement à « jouer pleinement son rôle dans la dynamisation de l’économie nationale sur des bases solides en vue de garantir son indépendance, lutter contre les disparités sociales et garantir l’égalité et la dignité par la répartition équitable des richesses ».

Le secrétaire général de l’UMT a, d’autre part, invité « le gouvernement et les autorités publiques à œuvrer pour le respect des droits des travailleurs et des libertés syndicales et à renforcer les moyens de contrôle pour dissuader certains employeurs de profiter de la crise pour licencier leurs salariés ».

Il est primordial de « dynamiser les dispositions institutionnelles et juridiques en vue de concrétiser la justice sociale en généralisant la couverture médicale et sociale à tous les Marocains », a dit M. Moukharik, plaidant pour « une approche participative » dans l’élaboration des législations sociales, la conception des politiques publiques et la gestion des crises sociales, ce qui est à même de garantir « une meilleure efficacité des mesures entreprises ».

L’UMT a incité « les patrons à faire preuve de responsabilité et de patriotisme, veiller au respect de la santé et la sécurité des employés en ces moments de crise et de ne pas profiter des conditions exceptionnelles pour licencier les employés ».

M. Moukharik a réitéré « la solidarité de la centrale syndicale avec les ouvriers victimes de licenciements abusifs à cause de leurs appartenances syndicales et ceux en arrêt de travail après la fermeture partielle ou définitive des unités de production et de service à cause du Covid-19 ».

Le leader syndical a, par ailleurs, rendu un vibrant hommage à tous les corps de métiers qui luttent en première ligne contre la pandémie et oeuvrent sans relâche au service des citoyens, notamment les personnels de la santé, le secteur industriel, les autorités locales, les forces de l’ordre, les ouvriers et employés des secteurs de l’agriculture et des services, qui sont mobilisés pour garantir l’approvisionnement régulier des marchés et le maintien des services vitaux en ces moments de crise.

UMT
UMT

(Avec MAP)