COVID-19 : l’Inde autorise l’exportation de l’hydroxychloroquine (HCQ) vers le Maroc

Le  lot est prévu d’arriver ce week-end. 

Le Gouvernement de l’Inde a autorisé l’exportation d’un lot d’hydroxychloroquine (HCQ) vers le Royaume du Maroc. La licence d’exportation a été délivrée au Ministère de la Santé du Royaume du Maroc pour une quantité de 6 millions de comprimés de Sulfate d’Hydroxychloroquine fabriqués par une société indienne IPCA Laboratories Pvt. La livraison devrait arriver au Maroc ce week-end.

Cette décision témoigne une fois de plus les relations excellentes qui existent entre l’Inde et le Maroc. La coopération dans le secteur de la santé a été au centre des relations bilatérales.

L’Inde et le Maroc ont signé un Protocole d’Accord de Coopération dans le domaine de la santé en mois de décembre  2017. Un Groupe de Travail mixte créé dans le cadre du Protocole s’est réuni en juillet 2018 à New Delhi.

La coopération en télémédecine a été institutionnalisée entre Jawaharlal Institute of Postgraduate Medical Education and Research en Inde et le Centre Hospitalier Universitaire Mohammed VI de  Marrakech.  Les deux pays ont conclu  un Protocole d’Accord sur l’expansion des liens de télémédecine dans le cadre du Programme Indien e-ArogyaBharati.

Un accord de coopération dans le domaine de la médecine traditionnelle (Ayurveda) est dans un cadre bien avancé de discussion; la coopération dans ce domaine couvrira également la création d’une Chaire de Médecine Traditionnelle de l’Inde au sein de l’Université Cadi Ayyad de Marrakech et  l’organisation de Morocco Ayurveda Week chaque année.

Les grandes entreprises pharmaceutiques privées indiennes SunPharma et Cipla disposent des usines de fabrication bien établies au Royaume du Maroc et contribuent activement à répondre aux besoins locaux des médicaments. L’Inde figure parmi les principaux pays producteurs des produits pharmaceutiques dans le  monde et  il est largement reconnu comme «Pharmacie du Monde».   La vigueur de l’industrie pharmaceutique indienne a permis au pays non seulement de répondre aux grands besoins de sa propre population, mais d’exporter également des médicaments indispensables vers plusieurs pays amis.

Dans le cadre du combat contre la crise du COVID-19, l’Inde a jusqu’à présent envoyé des médicaments et des ingrédients pharmaceutiques à plus de 130 pays. Ces envois comprennent des approvisionnements commerciaux aux pays  développés, notamment les États-Unis et les partenaires européens, ainsi que des dons de médicaments et du matériel médical à des pays voisins comme l’Afghanistan et les Maldives ainsi qu’à d’autres pays de l’Asie, l’Amérique latine et les Caraïbes. Des équipes médicales indiennes d’intervention rapide ont également été déployées dans plusieurs pays ayant adressé des demandes dans ce sens.

En Afrique, l’Inde a envoyé des médicaments vers plus de 25 pays, dont le HCQ, le paracétamol et d’autres médicaments requis d’urgence. Ces médicaments devraient appuyer les efforts nationaux déployés par plusieurs pays pour lutter contre la pandémie.

L’Inde a également commencé à offrir des cours numériques sur la santé aux pays étrangers. Le cours e-ITEC sur «Pandémie COVID-19: directives de prévention et de gestion pour les professionnels de la santé», a également été suivi par un représentant du Ministère de la Santé du Royaume du Maroc.