Covid-19 : l’Europe ferme ses frontières, la France interdit les déplacements non essentiels

Le président français Emmanuel Macron a annoncé, ce lundi 16 mars, la fermeture des frontières de l’Union européenne dès mardi midi ainsi que l’interdiction des déplacements non essentiels en France pour freiner la propagation de la pandémie de coronavirus.

« Tous les voyages entre les pays non européens et l’Union européenne seront suspendus pendant 30 jours », a dit dans une allocution télévisée le chef de l’Etat, précisant que cette mesure entrait en vigueur dès « mardi midi » (11H00 GMT).

En France, Emmanuel Macron a renforcé les restrictions des déplacements, en mettant en place un confinement qui ne dit pas son nom.

Dès mardi midi, « pour 15 jours au moins, nos déplacements seront très fortement réduits », a-t-il déclaré dans cette intervention d’une vingtaine de minutes au ton très martial, pendant laquelle il a martelé à plusieurs reprises : « nous sommes en guerre ».

« Les regroupements extérieurs, réunions familiales ou amicales, ne seront plus permis. Retrouver ses amis dans le parc dans la rue ne sera plus possible », a-t-il expliqué.

« Toute infraction sera sanctionnée », a-t-il déclaré, sans donner davantage de détails sur les moyens qui seront employés pour faire respecter ces règles.

Emmanuel Macron a par ailleurs annoncé le report du deuxième tour des élections municipales, à l’origine prévu pour le 22 mars, sans fournir de date.

Le premier tour qui s’est déroulé dimanche a été marqué par une très forte abstention.

Plus tôt dans la journée, son premier ministre Edouard Philippe avait fait savoir qu’il proposerait que le deuxième tour soit organisé le 21 juin.

La France est un des foyers de l’épidémie provoquée par le coronavirus en Europe avec, selon un dernier bilan rendu public lundi soir, plus de 6.600 cas et 148 morts.

(Avec AFP)