Covid-19 : Les Etats Unis, nouvel épicentre du virus

Au moment où les européens se mettent à voir la lumière au bout du tunnel, suite à un ralentissement de la propagation du coronavirus après des semaines de confinement quasi généralisé, les Etats-Unis et le Royaume-Uni subissent une très forte augmentation de la pandémie de Covid-19 depuis vendredi 3 avril.

L’épidémie a fait plus de 57 000 morts dans le monde, majoritairement (plus de 40 000) en Europe. Le Royaume-Uni, dont le gouvernement a été critiqué pour sa gestion de la crise, a enregistré vendredi 684 décès en 24h et compte désormais plus de 3 600 morts.  La reine Elizabeth II s’exprimera dimanche 05 avril (sa 4ème intervention extraordinaire en 68 ans de règne).

Mais tout pousse à croire que les Etats-Unis seront le nouvel épicentre de la pandémie. En 24 heures, 1 480 décès ont été enregistrés, l’équivalent une hausse d’un tiers par rapport au bilan de la veille (1 169) et l’état des lieux quotidien le plus élevé jamais recensé dans un seul pays. Le virus y a déjà tué 7 406 personnes et pourrait causer entre 100 000 et 240 000 morts, selon la Maison Blanche.