COVID-19 : Le commissaire européen à l’élargissement et à la PEV pour un plan économique détaillé de partenariat Maroc-UE

Le Commissaire européen à l’élargissement et à la politique européenne de voisinage (PEV), Oliver Varhelyi, a plaidé, mardi à Rabat, en faveur d’un plan économique détaillé en vue d’approfondir davantage le partenariat Maroc-UE, tout en saluant la gestion « exemplaire » par le Maroc des répercussions de la crise sanitaire, liée à la pandémie du nouveau Coronavirus (COVID-19).

« Le Maroc est un partenaire crédible de l’Union européenne d’où l’importance d’établir ensemble un plan économique détaillé pour un partenariat plus profond entre les deux parties », a souligné le Commissaire européen lors d’un point de presse conjoint avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, M. Nasser Bourita à l’issue de leurs entretiens à Rabat.

M. Varhelyi a ajouté à ce propos que les idées, les chemins et les pistes sont clairs maintenant pour mettre sur la table dès le printemps prochain « un plan économique détaillé de partenariat bilatéral ».

L’objectif de cette visite au Maroc est de déterminer les projets concrets à mettre en œuvre, a indiqué M. Varhelyi, mettant l’accent sur l’importance de concrétiser des projets en commun en vue de promouvoir les économies des deux parties.  « Je suis très ravi de voir que le Maroc a réalisé de grandes avancées » dans la gestion de la crise sanitaire liée au COVID-19, s’est-il félicité, relevant que les résultats économiques du Royaume démontrent que le pays a été “exemplaire” dans cette gestion.

« Si je compare les résultats du Maroc avec les pays de la région, ou même avec certains États membres de l’Union européenne, c’est une performance à saluer”, a-t-il dit.

Le responsable européen a estimé, dans ce cadre, qu’il n’y a pas une solution à cette crise sanitaire pour l’Europe en dehors de la politique de voisinage, notant que le Maroc et l’UE s’attèlent sur la planification post-Covid-19 pour relancer leurs économies afin qu’elles s’en sortent encore plus fortes après cette épreuve.

(Avec MAP)