Covid-19 : la BEI soutient le Maroc

« La Banque de l’Union européenne est plus que jamais mobilisée pour aider le Maroc à faire face à cette pandémie.  » affirme la Vice-Présidente de la BEI Emma Navarro, dans un communiqué que nous avons reçu  de la BEI.

Avec ses lignes de crédit avec les institutions financières marocaines dont l’encours s’élève à ce jour à 440 millions d’euros, la BEI vise à soutenir les entreprises du secteur privé en leur apportant les fonds de roulement et les liquidités nécessaires pour continuer leur activité.  Parallèlement à cette aide de trésorerie immédiate, l’institution compte accélérer, à titre exceptionnel, le déboursement de prêts déjà signés pour soutenir les petites et moyennes entreprises. Dans ce sens, Mme Navarro déclare que  » L’une des conséquences économiques immédiates de cette pandémie est le manque soudain de liquidités auquel font face les petites et moyennes entreprises. C’est pourquoi depuis le début de la crise, nous sommes à l’écoute des chefs d’entreprise et porteurs de projets afin de leur apporter un soutien concret et adapté. Nous avons ainsi assoupli nos procédures pour débloquer très rapidement des financements face notamment au manque de liquidité. Nous adaptons nos outils et moyens de financement. »

En outre, la banque est actuellement en pourparlers avec le Ministère et ses partenaires afin d’apporter un appui pour le secteur de la santé : A travers l’acquisition de matériel médical ou encore le renforcement des infrastructures sanitaires.

A noter que ces initiatives volontaires de la BEI s’inscrivent dans le cadre du réseau Team Europe qui, à l’initiative de la Commission européenne, a pour objectif d’aider les pays hors de l’UE à faire face à la pandémie du Covid-19. La BEI a annoncé aujourd’hui qu’elle y contribuera à hauteur de 5,2 milliards d’euros.

Rappelons qu’en 2019, la banque a injecté plus de 300 millions d’euros d’investissements, afin de mettre en œuvre de projets dans des secteurs clefs de l’économie marocaine tels que le soutien aux entreprises, l’agriculture, l’eau et l’assainissement, le transport ou encore les énergies renouvelables.