Coupe du Monde : la presse mondiale encense les Lions de l’Atlas après leur qualification historique en demi-finale

Mondial-2022 : Le Maroc en demi-finale en battant le Portugal par 1 but à 0

Les médias du monde entier ne tarissent pas d’éloges sur les Lions de l’Atlas, ce dimanche, au lendemain de leur victoire sur le Portugal, devenant ainsi la première nation africaine à atteindre les demi-finales d’une coupe du Monde. Florilège d’Italie, de France, d’Espagne, de Russie, de Belgique, d’Inde, d’Arabie Saoudite, etc.

“Mamma che Marocco!”(Maman, quel Maroc!), titre le grand tirage sportif Tuttosport dans sa Une dimanche consacrée en grande partie au triomphe glorieux de la sélection nationale.

« Le Maroc écrit une page d’histoire fantastique en amenant l’Afrique en demi-finale d’une Coupe du monde », écrit, de son côté, la Gazzetta dans sa couverture, monopolisée par une photo émouvante de Soufiane Amrabat, estimant que le succès des hommes de Walid Regragui, auteur d’un parcours hors normes, a été bien mérité.

« N’appelez pas cela un miracle car il suffit de regarder les matches du Maroc pour comprendre comment il en est arrivé là », souligne le quotidien, relevant que les disciples de Regragui offrent au football moderne un autre exploit historique qui leur a valu une place dans le top quatre.

« Le jeune entraîneur de la sélection marocaine Walid Regragui nous a présenté l’une des grandes surprises des Coupes du monde à travers l’histoire, en dessinant les forces d’une équipe qui ne tombe jamais », assure pour sa part le quotidien espagnol Marca, précisant que le Maroc est « la révélation du tournoi grâce à sa sécurité défensive ».

« Les Lions de l’Atlas sont imbattables. Ils sont un mur infranchissable », écrit la publication, faisant noter que « le Maroc est entré dans l’histoire du football africain en devenant la première équipe africaine à atteindre les demi-finales d’une Coupe du monde. Et c’est mérité ».

« Il aura fallu moins de quatre mois à Walid Regragui pour changer à jamais l’histoire du football africain et faire résonner le nom du Maroc au sommet de cette Coupe du monde », indique, de son côté, AS.

C’est la victoire de tout un continent, de l’équipe favorite des pays arabes qui se réjouissent qu’une équipe arabo-africaine ait battu l’Espagne et le Portugal, rapporte, pour sa part, Mundo Deportivo.

Pour le quotidien français L’Equipe, la victoire du Maroc en quarts de finale de Coupe du monde constitue une “délivrance pour toute l’Afrique”. Les Marocains sont devenus des “héros sans frontières”, relève le journal.

« Une déflagration. L’onde de choc s’est ressentie sur des milliers de kilomètres, sur tout un continent, sur cette terre folle de foot », relève le média français, ajoutant que la performance des Lions de l’Atlas restera gravée à jamais dans les cœurs.

Le Figaro relève, de son côté, que Youssef En-Nesyri, auteur du but de la qualification marocaine, est devenu le “héros d’une nation” qui est “entrée dans l’Histoire de la Coupe du monde”.

Le Monde souligne quant à lui que le “rugissement” a englouti le stade et son écho s’est répercuté dans chaque rue du Maroc, et jusqu’aux plus hauts sommets de l’Atlas, quand l’arbitre de la rencontre a mis son sifflet à la bouche pour la dernière fois de la soirée, et “libéré tout un peuple”.

Jeune Afrique note, pour sa part, que les joueurs de Walid Regragui ont construit leur succès en utilisant les mêmes recettes que celles qui fonctionnent si bien depuis leur premier match face à la Croatie (0-0, le 23 novembre).

“Une défense de fer, une énorme solidarité, un état d’esprit impeccable, une habileté technique évidente pour exploiter les phases offensives, et un peu de réussite, comme sur le but inscrit à la 41e minute par Youssef En-Nesyri, l’attaquant du FC Séville”, remarque-t-on.

RFI évoque à son tour “un exploit monumental” du Maroc qui “est désormais dans l’histoire” en devenant le premier pays d’Afrique et du monde arabe à atteindre les demi-finales d’une Coupe du monde.

Commentant la qualification du Maroc pour le carré d’or de la Coupe du monde 2022, le journal saoudien Al-Jazeera a écrit que le Maroc « a unifié le cœur des Arabes et gagné la sympathie de tous avec la performance héroïque et l’incroyable art footballistique que Youssef En-Nsyeri a traduit avec un but historique qui l’a élevé au-dessus des autres et qui a mis les Lions de l’Atlas à la place qu’ils méritent ».

Dans un article intitulé ’’Le Maroc chamboule la carte des grands’’, publié dimanche, le journal a relevé que la course pour les premières places n’est plus réservée qu’aux équipes européennes et sud-américaines, car le Maroc est la star de la Coupe du monde et il le mérite.

Durant cette Coupe du Monde au Qatar, le Maroc a été aussi héroïque qu’historique, écrit le quotidien belge Le Soir, relevant que l’exploit du Maroc, qui s’est qualifié au dernier carré, restera dans la postérité, comme la première d’une formation africaine dans toute l’Histoire de la Coupe du monde.

Avec verve, solidarité et la tête tournée vers une mission bien précise, à savoir de procurer du bonheur dans le cœur de tout un peuple, les Lions de l’Atlas au bord des crampes, à la limite de la rupture mais aussi infatigables qu’infranchissables, ont été héroïques, souligne le journal à grand tirage.

Alors qu’il avait impressionné tout le monde lors du tour précédent face à la Suisse, le Portugal s’est cassé les dents sur un collectif marocain aussi incroyable que généreux dans l’effort, note le journal, estimant que le plus bel exemple de cette pugnacité reste Sofyan Amrabat, l’ancien sociétaire du Club de Bruges. Jamais dépassé, toujours bien placé et prêt à avaler les kilomètres pour la fierté de son pays.

La sélection marocaine de football a marqué l’histoire de la Coupe du monde après avoir éliminé plusieurs grands noms du football mondial, ont également indiqué plusieurs des journaux indiens.

En devançant les poids lourds mondiaux du ballon rond, le Maroc est devenu le premier pays arabe et africain à se qualifier pour les demi-finales et à aller aussi loin dans l’histoire de la compétition planétaire, écrit le journal à grand tirage, The Indian Express.

« L’incroyable performance du Maroc dans la Coupe du monde de football est hautement significative en ce sens qu’elle reflète la montée en puissance sportive des pays du Sud », fait observer le quotidien, au lendemain de la qualification du Onze national pour le carré d’or.

« En fait, le Sud a les capacités de tenir tête au Nord. C’est exactement ce que les Lions de l’Atlas ont prouvé sur le terrain », se réjouit l’auteur de l’article.

La qualification historique du Maroc pour les demi-finales de la Coupe du Monde de football (Qatar-2022) aux dépens du Portugal (1-0) a été aussi largement évoquée par des médias russes, qui ont salué un fait inédit de l’histoire de la Coupe du Monde et du football africain.

Ainsi, la chaîne de télévision Match TV, qui détient les droits de diffusion des matchs de la Coupe du Monde 2022, écrit que la sélection nationale marocaine « est la première équipe africaine de l’histoire de la Coupe du monde à atteindre les demi-finales du tournoi ».

« Le Maroc est également la troisième équipe non européenne et non sud-américaine à atteindre ce stade du tournoi, après les États-Unis (1930) et la Corée du Sud (2002) », précise la chaîne sur son site Internet.

Sous le titre « un vrai miracle: comment le Maroc a vaincu le Portugal et mis fin au rêve de Ronaldo de remporter la Coupe du monde », la chaîne de télévision RT note que les Lions de l’Atlas ont dominé de manière sensationnelle son homologue portugaise et a atteint les demi-finales de la Coupe du monde.

« Les hommes de Fernando Santos avaient le ballon 73% du temps et ont réussi 12 tirs au but, mais n’ont pas réussi à contrarier Bounou », soutient le média, estimant que l’équipe marocaine a réalisé « un véritable miracle » lors de la Coupe du monde au Qatar.

Les protégés de Regragui « étaient prêts à renvoyer chez lui un autre favori et à devenir en même temps la première équipe africaine de l’histoire de la Coupe du monde à atteindre les demi-finales », souligne RT, notant que les Marocains ont éliminé, en cours de route, un autre géant en gardant leurs portes verrouillées, pour la quatrième fois du tournoi.