Coronavirus : La DGSN dément catégoriquement la mise en quarantaine ou la fermeture de locaux et de commissariats de police

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a démenti catégoriquement, mardi, la véracité des informations véhiculées par des médias et sur les réseaux sociaux prétendant la mise en quarantaine et la fermeture de locaux et de commissariats relevant de la sûreté nationale sous prétexte que ses fonctionnaires ont été contaminés au nouveau coronavirus (Covid-19).

Afin d’éclairer l’opinion publique et lever toute confusion qui serait née des informations diffusées, la DGSN précise dans un communiqué que les services de police s’inscrivent dans le cadre des établissements sécuritaires sensibles soumis au protocole de gestion des crises leur permettant de poursuivre leurs activités sécuritaires et de fournir leurs services au profit des citoyennes et citoyens sans suspension ou report de leurs missions vitales.

En consolidation de son approche de communication, la DGSN indique que toutes les analyses de laboratoire effectuées par les services médicaux spécialisés et auxquelles a été soumis le personnel d’un district de sûreté relevant de la préfecture de police de Tétouan, lequel fait l’objet de la prétendue mise en quarantaine au motif de la contamination confirmée de l’un de ses fonctionnaires, ont été négatives, ajoutant que tous les fonctionnaires sont en bonne santé et poursuivent leur travail pour assurer les prestations sécuritaires fournies aux citoyens.

Les locaux du district de sûreté en question ont été stérilisés à l’instar des autres services de police et non pas été fermés ou mis en quarantaine tel que prétendu, assure le communiqué.

Par ailleurs, les services de la sûreté nationale tiennent à informer que 39 cas ont été confirmés dans les rangs des fonctionnaires de police au niveau national, depuis le début de la pandémie du coronavirus au Maroc, dont huit sont totalement guéris selon les tests effectués, alors les 31 autres sont sous assistance médicale et en isolement sanitaire dans l’attente de leur rémission.

La DGSN, tout en soulignant qu’elle prend toutes les mesures préventives et les précautions nécessaires à la protection des fonctionnaires de police lors de l’exercice de leurs fonctions, à savoir la protection des individus et des biens et la garantie du respect de l’état d’urgence sanitaire, relève que l’intérêt de la patrie et la garantie de la sécurité sanitaire des citoyens et citoyennes demeurent l’objectif suprême et le but essentiel escompté par tous les fonctionnaires de la sûreté nationale, conclut le communiqué.

(Avec MAP)