Contribution canadienne de 8 millions de dollars pour lutter contre l’abandon scolaire au Maroc

L’annonce a été faite, mardi 25 novembre 2014 à  Rabat, par le ministre du développement international et de la francophonie du Canada, Christian Paradis.

Une contribution canadienne de l’ordre de 8 millions de dollars sera versée à l’UNICEF pour la mise en oeuvre d’un projet spécialement conçu pour les jeunes marocains qui ont quitté l’école ou risquent de l’abandonner. L’annonce a été faite, mardi 25 novembre 2014 à Rabat, par le ministre du développement international et de la francophonie du Canada, Christian Paradis. Selon ce responsable, «le projet comprend des activités d’orientation et de formation et un accompagnement dans la transition entre l’école et le marché du travail». Ainsi pour une période de 4 ans, ces jeunes marocains verront s’ouvrir leurs perspectives d’avenir.

Le projet prévoit aussi d’impliquer les communes et les municipalités afin d’adapter l’offre locale de formation aux besoins locaux et d’offrir des services pour les jeunes à la recherche d’emploi.

Par ailleurs, s’exprimant lors d’une allocution portant sur le thème «Croissance économique durable, prospérité partagée et employabilité des jeunes comme leviers développement», prononcée à l’école de gouvernance et d’économie de l’université Mohammed VI polytechnique de Rabat, le ministre canadien s’est félicité de l’ouverture prochaine de l’usine canadienne de Bombardier aéronautique à Nouacer et de sa contribution au développement de l’industrie aérospatiale marocaine. 

L’an dernier, les échanges bilatéraux de marchandises totalisaient 632,5 millions de dollars canadiens, a-t-il fait savoir.  Christian Paradis a aussi mis en avant les liens solides tissés entre les deux pays. «Environ 72.000 canadiens sont d’origine marocaine, ce qui en fait la 2ème plus grande diaspora nord-africaine au Canada», a-t-il indiqué.