Conseil de sécurité : une décision favorable au Maroc attendue

Le Conseil devrait ordonner au Polisario de retirer ses éléments armés et d’évacuer El Guerguerat sans plus attendre.

Le Conseil de sécurité des Nations Unies devait se prononcer, jeudi en fin de journée, sur une résolution visant à appuyer une initiative onusienne pour relancer les négociations sur la question du Sahara. Le projet de résolution qui a circulé peu avant la traditionnelle réunion à huis clos du CS, ferait également pression sur le Polisario, soutenu par l’Algérie, pour qu’il retire immédiatement ses éléments armés de la région tampon d’El Guerguerat. Selon des sources diplomatiques à l’ONU, les Etats-Unis ont fait circuler ce texte lundi auprès des quinze membres du Conseil, après des consultations avec la France, la Russie et le Royaume-Uni. Cette résolution prolongerait également d’un an le mandat de la Minurso, la mission de maintien de la paix de l’ONU sur place. Par ailleurs, le Secrétaire général des Nations Unies Antonio Guterres a informé le Conseil, il y a deux semaines, de sa volonté de proposer une nouvelle issue diplomatique et promouvoir une «nouvelle dynamique» pour résoudre ce conflit qui n’a que trop duré. «Il est temps en effet de regarder vers l’avenir et de relancer les négociations, c’est ce que nous souhaitons», a déclaré mardi François Delattre, ambassadeur de France à l’ONU, cité par l’AFP. Le représentant français à l’ONU a salué ce «nouvel élan» pour les tractations et a estimé que le départ du Polisario d’El Guerguerat devait être une priorité.

La résolution de l’ONU intervient cette année au moment où le Maroc poursuit son offensive diplomatique, prenant un à un les bastions du Polisario. Le dernier en date est Cuba, deuxième allié d’importance du Front après l’Algérie. Le rétablissement des relations diplomatiques entre le Maroc et ce pays isole encore plus le Polisario et ses alliés. Cela d’autant que cette initiative intervient quelques mois seulement après que le Maroc a réintégré l’Union africaine.