Commerce extérieur : l’année démarre sur une bonne note

L’amélioration du solde commercial, à l’œuvre depuis 2013, se poursuit en ce début d’année 2016. Les résultats préliminaires des échanges extérieurs pour le mois de janvier montrent en effet un allègement du déficit commercial de 2,5 milliards de DH sur un an. Ce faisant, le taux de couverture gagne 6,4 points en passant à 71,3%.

Comme chacun peut le deviner, le principal facteur de cette amélioration, c’est la baisse de la facture énergétique de plus de 1 milliard de DH. Mais l’énergie n’est pas le seul groupe de produits dont les importations ont reflué. Les biens d’équipement (-9,2%), les produits bruts (-11,6%), les demi-produits (-9%) et les produits finis de consommation (-2%) sont également concernés. En fait, seules les importations de produits alimentaires ont augmenté (+6,9%), tirées principalement par les achats de blé (+35,4%). Les exportations, en revanche, sont restées quasiment au même niveau que celui de janvier 2015 : +0,7%, à 18,3 milliards de DH. Cette stabilité résulte de la hausse des expéditions des phosphates et dérivés (+33,6%) et de la baisse de la presque totalité des autres groupes de produits, en particulier le textile et cuir (-9,5%) et l’automobile (-5%). Les produits agricoles et agro-alimentaires ont toutefois échappé à la baisse, réalisant une stagnation à un peu plus de 5 milliards de DH.

Les flux financiers se sont, eux, tous inscrits en baisse, même si la balance pour chacun d’eux reste structurellement excédentaire. Les recettes de voyages se sont ainsi établies à 3,8 milliards de DH, soit une baisse de 9,2%. Pour les IDE, les recettes ont baissé de 8,6%, à 2,14 milliards de DH. Les envois des MRE, pour leur part, enregistrent une petite baisse de 0,9%, à 4,86 milliards de DH.