Cohésion sociale : les holdings ont trinqué

Les grands holdings regroupant plusieurs filiales se sentent lésés.

Les grands holdings regroupant plusieurs filiales se sentent lésés. C’est en tout cas ce qu’ont rapporté certains banquiers de la place liés d’une façon ou d’une autre à ces entités. Et pour cause, ils se sont acquitté de la contribution au Fonds de cohésion sociale, qui est de 1,5% sur les bénéfices compris entre 50 et 100 MDH et de 2,5% sur les bénéfices supérieurs à 100 MDH, alors que leurs filiales éligibles l’ont aussi payé. Une double imposition que l’Exécutif n’a pas eu le réflexe de prévoir dans l’article 9 de la Loi de finances 2012 ayant instauré le Fonds de cohésion sociale, sachant que les holdings de tête n’ont généralement aucune activité réelle, à part celle de leurs filiales.