Chambre des représentants : la première partie du projet de loi de finances adoptée en commission

La commission des finances et du développement économique à la Chambre des représentants a adopté mardi soir, à la majorité, la première partie du projet de loi de finances 2020.

Le texte a été entériné par 24 députés, alors que 13 autres s’y sont opposés. Au total, 270 amendements ont été présentés par les groupes parlementaires de la majorité et de l’opposition, sachant que l’exécutif a interagi positivement avec plusieurs propositions.

La commission parlementaire a examiné le projet pendant deux semaines et a fixé vendredi dernier comme date pour pour la présentation des amendements.

Le projet de loi de finances 2020 propose une série de mesures visant à stimuler les investissements, particulièrement la révision à la baisse de l’impôt sur les sociétés (IS) qui sera ramené de 31% à 28%, et la baisse progressive du taux de la cotisation minimale de 0,75% à 0,50%. Il s’agit également de soutenir le pouvoir d’achat des citoyens, en réservant une enveloppe budgétaire de 26 milliards de dirhams et de subventionner les produits de première nécessité dans le cadre de la Caisse de compensation (14,6 MMDH).

En outre, une enveloppe de 91 milliards de dirhams (MMDH) est consacrée aux secteurs de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la santé.