Chabat là¢che le syndicat

Après quatre ans seulement à  la tête de l’UGTM, Hamid Chabat cède déjà  le témoin.

Après quatre ans seulement à la tête de l’UGTM, Hamid Chabat cède déjà le témoin. Son statut de chef de parti en fait l’un des plus éphémères patrons de syndicats au Maroc. Il est à peine devancé par le socialiste Taïeb Mounchid qui a renoncé, en 2006, à la direction de la FDT, pour des raisons de santé, après seulement trois ans à sa tête. En attendant le congrès, initialement prévu pour le mois de mars mais reporté à une date ultérieure, c’est un comité de gestion composé de dix personnes et dirigé par Kafi Cherrat, qui gérera les affaires de l’UGTM.