Casablanca-Settat : Déploiement d’unités mobiles pour les aides financières dans le rural

Des unités bancaires mobiles ont commencé, jeudi, à être déployées dans la région de Casablanca-Settat pour la distribution des aides financières dans le monde rural, en application des décisions prises par l’État afin d’atténuer les effets de la pandémie du nouveau coronavirus sur les catégories vulnérables.

Cette opération a concerné, en ce jour, les bénéficiaires inscrits au Régime d’assistance médicale (Ramed) et les non-Ramédistes dans les communes rurales de Sidi Moussa El Majdoub (préfecture de Mohammedia), Ahlaf et Rdadna Ouled Malek, dans la province de Benslimane.

Le déploiement des agences mobiles du Crédit Agricole dans l’ensemble des régions devra se poursuivre tous les jours « jusqu’à la couverture totale de toutes les régions et de tous les bénéficiaires », assure-t-on auprès de l’établissement bancaire.

« J’ai perçu la somme de 1.000 dirhams, qui va m’aider à faire face aux dépenses du mois de ramadan », a déclaré un bénéficiaire de Sidi Moussa El Majdoub, qui a témoigné sa profonde gratitude pour l’intérêt et la sollicitude que porte SM le Roi Mohammed VI aux personnes affectées par la pandémie.

Le Crédit agricole a mobilisé ses équipes pour aller vers les citoyens dans les zones rurales et éloignées « pour éviter les bousculades et contribuer à faire respecter les mesures du confinement sanitaire », a expliqué un guichetier de la banque, qui déploie déjà un dispositif spécial pour les villages disposant d’une agence.

Bien encadrée par les autorités locales, l’opération s’est déroulée dans de bonnes conditions organisationnelles, grâce à l’implication des citoyens et une parfaite assimilation des mesures de prévention (masque, distance, gel hydroalcoolique).

Dans la vaste cour d’une école d’agriculture, chaque bénéficiaire a pris place sur un siège dans l’attente de son tour, tandis que les agents d’autorité étaient là pour orienter les citoyens et accompagner les personnes à besoins spécifiques et âgées.

Le Comité de veille économique (CVE), chargé d’anticiper et de gérer les répercussions économiques de la crise sanitaire, avait, notamment, décidé des aides financières aux travailleurs du secteur informel, qui se sont retrouvé en arrêt de travail temporaire suite à la déclaration de l’état d’urgence sanitaire.

Qu’ils soient détenteurs de la carte Ramed ou non, les bénéficiaires perçoivent la sommet de 800 dirhams pour les familles de deux personnes ou moins, 1.000 dirhams pour les familles de trois à quatre personnes et 1.200 dirhams pour les familles de quatre personnes et plus.

(Avec MAP)