Casablanca : les horodateurs démarrent à Anfa et Maârif début 2016

Une solution a été trouvée au problème de la restitution de la monnaie.

Les grandes artères des arrondissements de Maârif et Anfa à Casablanca entreront dans la zone à horodateurs à partir de début 2016. Une centaine de machines seront installées sur les boulevards Zerktouni, Massira Al Khadra, Anfa, Abdellatif Benkaddour, Brahim Roudani, Bir Anzarane et Franklin Roosevelt/Moulay Rachid. A ces axes s’ajoutent également les rues Cadi Iass et Romandie. Casa Développement, la société de développement local chargée de la gestion du stationnement dans la métropole, a déjà démarré les travaux de marquage du sol à partir de la nuit du samedi 5 décembre. Elle a également installé 20 horodateurs dans les boulevards Massira et Franklin Roosevelt/Moulay Rachid. La société opère avec un rythme d’installation de huit machines par nuit. Le démarrage de l’exploitation est prévu pour janvier de l’année prochaine.

Une source proche de la SDL explique que l’aboutissement de ce projet, qui a été reporté à plusieurs reprises, est dû principalement à la coopération et au soutien des nouveaux présidents des deux arrondissements, mais aussi des services de police qui ont mobilisé leurs ressources afin que l’opération d’installation des machines se passe sans confrontation avec les gardiens. A ce titre, Casa Développement a démarré le recrutement des contrôleurs et a donné la priorité aux gardiens exerçants dans la zone.

Par ailleurs, pour régler les problèmes relatifs à la disponibilité et la restitution de la monnaie, la société lancera la commercialisation de cartes prépayées rechargeables. Ces dernières seront disponibles dans l’agence de Casa Développement au bd. Emile Zola, et dans celle de Maârif qui ouvrira ses portes dans les semaines à venir, à un prix de 30 DH avec un solde initial de 20 DH.