Casablanca : La fourrière de Hay Hassani fermera ses portes en 2017

La fourrière de Hay Hassani à  Casablanca est saturée. Elle souffre également de nombreux dysfonctionnements, notamment la vétusté de l’infrastructure, le manque d’éclairage public et l’absence de dispositif de sécurité.

Dans ce sens, le Conseil de la ville de Casablanca a voté à l’unanimité lors de la dernière réunion de la commission  des infrastructures sociales, la décision du transfert de cette fourrière située actuellement sur la route d’Azemmour, à la préfecture de Bouskoura. Selon un conseiller communal, «le Conseil de la ville est actuellement en phase de négociation du prix de location de ce terrain appartenant à la préfecture». Ce terrain qui sera loué pour une longue durée, sera aménagé aux standards internationaux et ouvrira ses portes en 2017. Vu que ce nouveau dépôt sera implanté dans la périphérie de la ville, facteur qui risque d’augmenter le coût des prestations des dépanneuses privées fixé aujourd’hui à 300 DH, le Conseil de la ville envisage de se procurer sa propre flotte de voitures de dépannage. «Cela permettra de garder les mêmes niveaux des prix, mais également d’assurer des recettes supplémentaires à la ville», ajoute le conseiller.