Casablanca : 4,5 milliards de DH de créances non recouvrées à fin 2015

Casablanca peine encore à recouvrer ses créances. Toutes les mesures mises en place s’avèrent pour l’heure infructueuses.

Les recettes restant à recouvrer augmentent d’année en année pour atteindre un niveau record de 4,5 milliards de DH à fin 2015 contre 3,7 milliards à fin 2014 et 3,28 milliards à fin 2013.Ces créances sont constituées principalement des taxes affectées, en l’occurrence la taxe professionnelle et la taxe sur les services communaux. D’après le document du compte administratif de la Commune urbaine de Casablanca, le montant des créances à encaisser relatif à ces deux taxes représente près de 87% du total. Le reste à recouvrer relatif à la taxe urbaine et la taxe sur les terrains non bâtis est estimé respectivement à 121 MDH et 86 MDH.