Casa Patrimoine : « le recensement des biens communaux sera bouclé début 2020 »

Selon Ahmed Taoufik Naciri, directeur général de Casa Patrimoine, le recensement des biens communaux de Casablanca sera bouclé d’ici fin 2019-début 2020. Une promesse pour relancer un chantier qui traîne depuis plus de 3 ans et demi.

On ne peut pas imaginer une villa de 1200 mètres carrés louée à 250 dirhams. C’est une aberration”, s’indigne Ahmed Taoufik Naciri, nouveau DG de Casa Patrimoine, au sujet des biens communaux de la ville de Casablanca. Et d’enchaîner, “le patrimoine communal de Casablanca est très important. Malheureusement, dans la situation actuelle, il ne génère pas suffisamment de recettes parce qu’il est éparpillé et mal exploité”.

En effet, les biens communaux ont généré 29,7 millions de DH, soit 8% du total des recettes lors de l’année budgétaire 2018, selon un document présenté lors de la session ordinaire du Conseil de la ville, le 21 février 2019.

Quid du projet d’inventaire de ces biens, lancé il y a des années, mais qui peine à aboutir .  “Nous avons déjà inventorié une partie de la ville. A Sidi Belyout, nous avons recensé 3000 éléments. A Maârif, nous sommes à 50% du travail et 30% à Anfa”, nous détaille le DG de la SDL.

Casa patrimoine prépare un cahier de prescriptions spéciales (CPS) pour le recensement des biens communaux dans 13 arrondissements. “Ce marché sera lancé dans un mois au plus tard”, nous a également révélé le directeur de Casa Patrimoine. Objectif : “que le recensement des biens communaux de la ville soit bouclé avant début de 2020”, a promis Ahmed Taoufik Naciri.

Après le recensement des biens communaux, Casa Patrimoine “va étudier les possibilités de valorisation. Si le bien n’est pas rentable, il sera vendu. Sinon, il  sera valorisé à travers des partenariats public-privé”, nous a indiqué le DG de Casa Patrimoine, sans vouloir donner plus de détails.