Casa Finance City : Attijariwafa prend de l’avance

Elle a décroché le statut CFC pour trois de ses entités.

Dans la course au business qu’apportera Casablanca Finance City (CFC), Attijariwafa bank semble avoir pris de l’avance sur les autres banques nationales. Le groupe a déjà décroché le statut CFC pour trois entités : Attijari Operations, Attijari IT et Attijari Africa. Les deux premiers organes fournissent des services professionnels destinés aux entreprises financières de la place. Quant à la troisième entité, elle est en charge du pilotage des opérations du groupe en Afrique. Il faut en effet savoir que les établissements nationaux ont l’obligation d’isoler leurs activités sur l’Afrique dans une structure distincte s’ils veulent faire profiter ces opérations du label CFC.

Parmi les noms connus du marché financier national, CDG Capital figure également sur la liste des labellisés. Et c’est précisément le spécialiste groupe des prestations de services aux fonds d’investissement dans le secteur des infrastructures, CDG Capital Infrastructure, qui a décroché le statut.

Qu’en est-il des autres groupes ? Ces derniers mois, FinanceCom a levé le voile sur son projet de siège au sein du quartier d’affaires de Casa-Anfa où prendront place à terme l’ensemble des entreprises labellisées CFC. Les noms de Banque Populaire et CFG Group sont également avancés comme futurs occupants du centre d’affaires. Mais il faut faire la part des choses. Ce n’est pas parce que ces groupes s’installeront dans la future cité qu’ils accéderont systématiquement au statut CFC. Celui-ci doit être demandé de manière distincte, pour des entités qui ont leur place au sein de la plateforme. Et selon les échos du marché, des démarches sont prises dans ce sens par les banques présentes en Afrique, mis à part Attijariwafa, Banque Populaire et BMCE Bank, qui ont tout intérêt à labelliser leurs opérations sur le continent.