CAN 2013 : La presse nationale critique sévèrement la prestation des Lions de l’Atlas contre le Cap Vert

La presse nationale a été unanime à  critiquer vertement et sévèrement la sélection marocaine de football après sa prestation contre la sélection du Cap-Vert.

La presse nationale a été unanime à critiquer vertement et sévèrement la sélection marocaine de football après sa prestation contre la sélection du Cap-Vert (1-1) soulignant que les Lions de l’Atlas, qui ont échappé à l’élimination, n’ont d’autres choix que de s’imposer face à l’Afrique du Sud dimanche lors de leur 3e et dernier match du 1e tour (groupe A) de la Coupe d’Afrique des nations (CAN-2013).

Le quotidien « Le Matin du Sahara et du Maghreb » écrit, sous le titre « Les Lions de l’Atlas évitent le pire face au Cap-Vert, que « les protégés de Rachid Taoussi, comme le public marocain, savaient que la rencontre face au Cap-Vert, n’était pas une simple formalité ajoutant que d' »aucuns auraient estimé que cette deuxième rencontre, dans le cadre de la CAN, aurait dû être la clé pour la qualification au second tour. Seulement voilà, menés à la marque dès la 35ème minute, les co-équipiers de Nadir Lamyaghri ont souffert de tous les maux du monde avant de revenir au score » vers la fin du match.

« On a eu droit à un réveil des Lions, mais sans rugissement, comme on l’aurait espéré » note-t-il soulignant que « certes, rien n’est encore perdu. Seulement, cela relèverait de l’exploit de venir à bout du pays hô te, qui a bien négocié son match contre l’Angola ».

Sous le titre « Out Of Africa », « L’Opinion » écrit que « les téléspectateurs marocains ont vécu un véritable cauchemar car l’équipe nationale leur a réservé le pire scénario ».

« On a vu une équipe sans âme, trainant le ballon comme un boulet, et manquant d’inspiration, de vitesse et de discipline » affirme-t-il ajoutant que Taoussi qui a axé son travail sur la vitesse et le coté psychologique a lamentablement raté son coup car on n’a retrouvé chez cette équipe ni vitesse ni mental ».

« Pour le moment, les nô tres ont été en dessous de tout et comme ils ont été très mauvais, ils vont certainement rentrer à la maison », estime le journal relevant que c’est à Rachid Taoussi d’assumer ses responsabilités car c’est lui qui a choisi son groupe ».

« Ce sera à quitte ou double contre l’Afrique du Sud, puisque la qualification est encore jouable et toujours possible sur le papier, du moins en principe. Même si le sentiment général est aujourd’hui est que nous avons pas d’équipe nationale puisque cette dernière n’a pas le niveau. Pour le moment, nous sommes Out Of Africa. A Taoussi de contredire », souligne-t-il.

Sous le titre « un point qui complique la tâche », le bi-hebdomadaire sportif « Al Mountakhab » s’interroge ce qu’il faut retenir de la prestation inexpliquée des Lions de l’Atlas contre le Cap-Vert est-ce l’image pathétique de la sélection nationale après une heure de jeu lors de laquelle le Cap-Vert a monopolisé le ballon ou est-ce le point décroché des dents des requins bleus qui garde quelque espoir pour la qualification ».

« L’entame du match n’a pas été qu’une surprise mais un choc pour tous le public marocain », a estimé le journal qui note qu’au lieu de « dominer les débats et de mener un jeu très offensif grâce notamment au quintet Barrada-Amrabt-Assaidi-Belhanda-El Hamdaoui, l’équipe du Cap-Vert a dominé les 35 minutes de la première période ce qui a posé de grande difficultés au milieu de terrain marocain et un scénario incompréhensible ».

« Ce nul au gout de la défaite qui impose une victoire face à l’Afrique du Sud, victorieuse de l’Angola (2-0) dans l’autre match du groupe, pose de sérieuses questions quant à la qualification du onze national », écrit la publication.