Campagne agricole au Maroc : L’olive, les agrumes et les cultures industrielles ont bien amorti le choc

Malgré la contre-performance des céréales, l’année est loin d’être catastrophique à en juger les belles performances enregistré par l’arboriculture fruitière, notamment l’olive et les agrumes, et les cultures industrielles.

En dehors de la faible campagne céréalière, la campagne agricole de manière globale enregistre de bonnes performances notamment pour l’arboriculture fruitière qui affiche une croissance estimée de l’ordre de 15% soutenue par des filières phares comme l’olivier (+24 %) et les agrumes (+7 %).
Les productions des cultures industrielles, notamment la betterave à sucre et des cultures oléagineuses connaitront, pour leur part, une nette progression avec une moyenne de 5 %. La production des cultures maraichères devrait connaître une progression de 4 à 5 % également.
C’est ce qu’a indiqué le ministère de l’Agriculture et de la pêche maritime dans un communiqué.
Concernant la production des légumineuses d’automne, celle-ci connaitra au même titre que les céréales d’automnes une baisse de 40 à 60 % en fonction des résultats du pois chiche de printemps dont les perspectives s’annoncent encourageantes avec les récentes pluies, assure le communiqué.
Pour rappel, la campagne agricole 2015-2016 a été caractérisée par des conditions climatiques particulières marquées par un sérieux déficit pluviométrique accentué par une mauvaise répartition spatiale et temporelle ainsi qu’une augmentation des températures durant l’automne, période de démarrage et de croissance des céréales, rappelle la même source.
En effet, avec 198.7 mm, soit un déficit de 42,7 % par rapport à une campagne moyenne et de 45,5% par rapport à la campagne précédente, la campagne actuelle affiche le volume pluviométrique le plus faible des 30 dernières années.