Cafouillage autour du terrain Ibnou Tofaïl

Gros cafouillage autour du terrain qui abritait l’ancien collège Ibnou Tofaïl du Maârif. Après la fermeture de l’établissement, le bâtiment principal a été rasé et avec lui deux écoles primaires adjacentes.

Vu la cherté du foncier dans la zone, les associations avaient accusé l’académie de vouloir céder le foncier à des promoteurs immobiliers. Face à la pression, le ministère s’est résolu à céder le terrain à la Fondation Mohammed VI de promotion des œuvres sociales de l’éducation pour y construire un club pour les enseignants. La fondation a obtenu les autorisations de construire et attendait uniquement d’assurer le financement pour commencer les travaux. Douche froide. «Le nouveau plan d’aménagement de l’Arrondissement de Maârif prévoit un espace vert public sur ce terrain de plus de 1 700 m2», fait savoir une source au sein du Conseil de la ville. Par conséquent, le conseil envisage de procéder à l’annulation de l’autorisation de construire. La fondation risque non seulement d’être privée de club, mais aussi de récupérer le prix du terrain estimé actuellement à plus de 50 MDH. Un gros conflit juridique en perspective.