Brillante participation du Maroc au premier Salon Maritime de Dakar

Le premier Salon Maritime de Dakar (SMD), dont le coup d’envoi a été donné vendredi dans la capitale sénégalaise, est rehaussé par une brillante participation du Maroc qui, à  travers une dizaine d’associations professionnelles, d’entreprises et d’institutions publiques, offre l’occasion aux visiteurs de venir nombreux découvrir les grandes réalisations et progrès accomplis par le Royaume dans les domaines de la pêche, des transports maritimes et des infrastructures portuaires.

Dès l’inauguration officielle de ce Salon, placé sous le thème « pêche et affaires maritimes : Enjeux et développement durable », des visiteurs ainsi que des professionnels en provenance de différents pays participants (Sénégal, Mauritanie, Guinée Bissau, Gambie, Corée du Sud), outre des représentants d’organisations internationales et régionales spécialisées, ont effectué une tournée à travers les différents stands du Royaume, l’occasion de s’enquérir du développement remarquable enregistré par le Maroc dans ces domaines.

Par la même occasion, le ministre de l’Equipement et du Transport, Aziz Rabbah, accompagné notamment de l’ambassadeur du Maroc au Sénégal, M. Taleb Barrada, s’est rendu au Pavillon Maroc, qui connait la participation de plusieurs exposants, dont Maroc Export, la Fédération Nationale des Industries de Transformation et de Valorisation des Produits de la Pêche (FENIP) affiliée à la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), l’Association Marocaine de Semi-Conserve de Poisson (AMASCOP), et l’Association Nationale des Fabricants de Farine et d’Huile de Poisson (ANAFAP).

Le SMD connait aussi la participation de l’Association Nationale des Industries de la Congélation des Produits de la Mer (ANICOM), de l’Association Marocaine des Exportations des Produits de la Mer (APROMER), du Chantier Naval Agadir Founty (CNAF), de Tanger Med Authority, de Marsa Maroc, de l’Agence Nationale des Ports (ANP) ainsi que d’autres sociétés marocaines spécialisées dans les filières de l’emballage et de la promotion des technologies en matière de lutte contre la pêche illicite, dont MEDASYS et GPC.

Dans une déclaration à la MAP à cette occasion, M. Rabbah s’est félicité de l’excellente participation du Maroc à ce Salon, relevant que la présence d’opérateurs publics et privés marocains au SMD, témoigne de l’importance qu’accorde le Royaume au secteur maritime africain en général et sénégalais en particulier, dans la perspective de parvenir à développer conjointement une véritable ingénierie africaine apte à permettre aux pays de la région de tirer profit de leurs potentialités maritimes et halieutiques et par conséquence, réaliser le développement socio-économique escompté.

« Notre présence au Salon Maritime de Dakar illustre aussi cet intérêt tout particulier qu’accorde le Maroc au renforcement de ses relations fraternelles de coopération et de partenariat avec le Sénégal mais aussi, à la promotion des échanges et au renforcement de la présence d’opérateurs marocains en Afrique aussi bien en termes d’investissements que des liens fructueux de coopération dans des domaines stratégiques », a-t-il dit.

Le Maroc et le Sénégal, compte tenu de l’excellence des relations de coopération et de partenariat qui les unissent, ne ménageront aucun effort en vue de développer leurs liens économiques, de favoriser le renforcement de la connectivité maritime, et de développer leurs infrastructures portuaires, a-t-il poursuivi.

Initié jusqu’au 6 octobre à Dakar, le SMD est un Salon professionnel, dont le contenu s’articule autour d’un plateau d’exposition étalé sur une superficie de 6.000 m2 abritant les différents secteurs de la pêche, des affaires maritimes et des fonds marins, ainsi que d’un forum thématique et un espace de rencontres B2B, outre des visites de sites stratégiques pour le développement du secteur de la pêche et des affaires maritimes au Sénégal.

Le Salon qui réunira une palette de professionnels et d’experts ainsi que des universitaires et des représentants d’institutions publiques et privées, outre des représentants d’organisations internationales et régionales concernées, se propose de promouvoir l’avènement d’un environnement des affaires de classe internationale, spécifiquement destiné au secteur de la pêche et des affaires maritimes, d’instaurer un cadre de réflexion sur la problématique du secteur de la pêche et des transports maritimes et de développer un réseau de partenariat international afin de booster les investissements et la création de richesses.

« Gestion durable des ressources halieutiques face aux enjeux des exportations et de la sécurité alimentaire », « transports maritimes et gestion portuaire : Quelle synergie pour un développement durable », et « sécurité et sûreté maritimes : Quelles orientations stratégiques pour un développement des activités en mer », sont les principaux thèmes autour desquels s’articuleront les débats lors de ce Salon.