Bourse : JLEC ouvre son capital à  hauteur d’un milliard de dirhams

La Jorf Lasfar Energy Company (JLEC), premier producteur privé d’électricité au Maroc et filiale marocaine de l’entreprise Abu Dhabi Energy Company (TAQA), ouvre son capital à  hauteur d’un milliard de dirhams pour une valorisation de l’entreprise à  9 MMDH, a annoncé, mercredi à  Casablanca, le président du directoire de JLEC Abdelmajid Iraqui Houssaini.

La période de souscription s’étendra du 10 au 12 décembre pour un prix ferme de l’action à 447,5 dirhams et la société compte lancer 2.234.638 actions. L’offre concernera l’ensemble des investisseurs avec 40% du montant global de l’opération réservé aux grands institutionnels marocains, 31,5% aux personnes physiques et morales, 25% aux institutionnels étrangers et 3,5% aux salariés titulaires, a décliné le président du directoire en détaillant les aspects de l’opération.

La société, qui va intégrer le 1er compartiment de la Bourse de Casablanca par augmentation de son capital, a déjà réalisé une opération de Placement Privé d’un montant de 500 millions de dirhams auprès de trois institutionnels de la place à savoir la RMA Watanya, la Société centrale de réassurance ( SCR) et la mutuelle centrale marocaine d’assurance (MCMA).

Cette nouvelle étape pour cet opérateur leader de l’énergie au Maroc, voué à croître sur les bases d’un actionnariat maroco-émirati, va permettre d’ancrer l’entreprise dans le tissu économique marocain en ouvrant son capital aux grands institutionnels du pays et aux investisseurs désireux de participer au développement énergétique du pays, a-t-il estimé lors d’une conférence de presse.

Elle va surtout permettre à JLEC d’optimiser ses coûts de financement et faciliter son recours à des financements externes par un accès direct aux marchés financiers. Le produit net de l’émission correspond au refinancement de l’investissement réalisé par TAQA pour la construction des deux nouvelles unités 5 et 6 et au renforcement des capitaux propres de la société JLEC, a ajouté M.Houssaini. Dans le cadre d’un protocole d’accord entre TAQA/JLEC et l’ONEE en 2009, la société avait lancé la construction de deux nouvelles unités de production électrique sur son site de Jorf Lasfar. Cet investissement, d’un coût global de 1,6 milliard de Dollars, représente au Maroc le plus important projet de financement international de ces dix dernières années.

Ces deux nouvelles unités permettront à la centrale thermique de Jorf Lasfar, qui est déjà la plus grande centrale à charbon indépendante de la région MENA, d’augmenter sa capacité de production électrique à 2056 MW, ce qui conforte sa position de producteur leader d’électricité au Maroc.

L’entrée en production commerciale de l’unité 5 est prévue au courant du 1er trimestre 2014 et devra garantir une immédiate montée en puissance des capacités de production alors que l’unité 6, en cours de finalisation, suivra au 2ème trimestre 2014, selon l’opérateur. Cette introduction en Bourse est l’unique durant les années 2012 et 2013 mais aussi la plus grosse opération sur la place casablancaise depuis celle de 2008 du groupe Alliance Développement Immobilier.

La Jorf Lasfar Energy Company est un acteur majeur du secteur de l’énergie du Maroc qui couvrira plus de 50% de la demande nationale et 30% de la capacité installée du Royaume, selon l’opérateur.