Bonne progression des exportations à fin novembre

Les importations tirées par la hausse de la facture énergétique.

Les exportations de biens ont réalisé de fortes progressions sur les onze premiers mois de l’année. Et cette hausse concerne l’ensemble des secteurs. Certains ont même enregistré des augmentations à deux chiffres. C’est le cas notamment des phosphates et dérivés (+12,2%, à 40,2 milliards de DH), de l’agriculture (+12,7%, à 15,7 milliards de DH), de l’aéronautique (+16,3%, à 9,8 milliards de DH)… L’automobile, avec une croissance de 6,9%, à 53,7 milliards de DH, occupe la première place dans les exportations de biens. La filière textile et cuir, un moment en difficulté, opère un rebond de 5,2%, à 34,2 milliards de DH. Au total, les exportations de biens ont enregistré un accroissement de 9,4%, à 223,2 milliards de DH.

En face, les importations de biens ont culminé à 395,94 milliards de DH, en progression de 6,7% par rapport à la même période de 2016. Et ce sont les produits énergétiques, dans un contexte de remontée des prix mondiaux du pétrole, qui ont connu la plus forte hausse : +28,6%, à 63,15 milliards de DH. Les achats de produits bruts ont également crû à un rythme élevé : +13,4%, à 18,5 milliards de DH. Mais en valeur absolue, les biens d’équipement occupent la première place avec 95,9 milliards (+3,4%), suivis des produits finis de consommation avec 93,3 milliards de DH (+4,9%) et des demi-produits avec une facture de 86,75 milliards de DH (+3,3%). Les achats de produits alimentaires ont en revanche baissé de 4,4%, à 38,3 milliards de DH, en lien avec les bons résultats de la campagne agricole 2016-2017.

Résultat de cette évolution, le solde commercial des biens accuse un déficit de 172,7 milliards de DH, en aggravation de 3,3% par rapport à novembre 2016.