Berlusconi et la malédiction des Marocaines !

C’est au tour du mannequin Imane Fadil de faire des révélations croustillantes sur les fameuses soirées Bunga Bunga d’«El Cavaliere».

C’est au tour du mannequin Imane Fadil de faire des révélations croustillantes sur les fameuses soirées Bunga Bunga d’«El Cavaliere».

Avec la reprise du procès le 15 avril dernier du Rubygate, en référence à Ruby alias Karima El Mahroug, l’affaire se retrouve documentée par une autre Marocaine. Le mannequin décrit des soirées de strip-teaseuses déguisées en nonnes ou en joueuses du Milan AC où des montres et des enveloppes de 2 000 euros sont offertes pour des prestations nocturnes. Décidément, le vieux Berlusconi ne finira jamais de nous étonner.