Benmokhtar : halte aux passe-droits !

Il n’est plus question que les enseignants désertent leurs classes tout en continuant à  percevoir leurs salaires.

Pour ceux qui ambitionnent de poursuivre leurs études universitaires, ils n’ont qu’à se mettre en situation de «mise en disponibilité». Pour les autres, affectés à une multitude de syndicats, d’associations et d’autres organisations, et qui continuent d’être payés par le ministère, c’est le moment de revoir leur cas. Beaucoup devront regagner leurs écoles, collèges et lycées. La nouvelle politique du ministère veut désormais que la place d’un enseignant soit dans sa classe.