Benkirane rencontre Moscovici

Le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane s’est entretenu, jeudi à  Rabat, avec le ministre français de l’Economie et des finances, Pierre Moscovici en visite de travail au Maroc.

Lors de cette rencontre, les deux parties ont salué l’excellence du partenariat d’excellence unissant le Maroc et la France, exprimant la volonté des deux pays de voir cette coopération se renforcer davantage notamment dans les domaines économiques, de l’échange d’expertise et de la promotion de l’investissement.

MM. Benkirane et Moscovici se sont félicités, à cet égard, de la signature d’une nouvelle convention pour le financement des petites et moyennes entreprises et le renforcement du partenariat entre l’Agence française de développement (AFD) et le Caisse Centrale de Garantie (CCG).

Dans une déclaration à la presse à l’issue de cette entrevue, M. Moscovici a indiqué que sa visite au Maroc tend à développer les investissements ainsi que les petites et moyennes entreprises, notamment à travers une ligne de crédit de 25 millions d’euros pour promouvoir leurs activités économiques.

Il a souligné que les relations entre le Maroc et la France sont « fondées sur une histoire partagée et sur des intérêts économiques communs vu que la France est le premier fournisseur, premier client et premier investisseur au Maroc », ajoutant qu’en terme d’échanges commerciaux « la France est également en première position ».

Le ministre français a relevé que sa visite vise aussi à renforcer la coopération bilatérale, notamment dans le domaine des infrastructures, du transport et à travers des partenariats public-privé, outre le développement de la coopération nord-sud.

Il a mis un accent particulier sur l’action commune tournée vers l’Afrique « un continent en pleine expansion et qui regorgent d’opportunités importantes dans les infrastructures et l’aménagement urbain », assurant que « les relations traditionnelles entre le Maroc et la France, inscrites dans notre histoire, ont vocation à se renouveler » et contribuent à consolider le partenariat économique et les échanges commerciaux entre les deux pays.