Benkirane non grata au Parlement ?

Pour une fois, l’opposition n’est pas pressée de recevoir le chef du gouvernement au Parlement.

Pour une fois, l’opposition n’est pas pressée de recevoir le chef du gouvernement au Parlement. Elle tente de repousser son passage, dans le cadre de l’article 100, au plus tard. L’opposition craint que Abdelilah Benkirane ne court-circuite le Parlement et s’adresse directement au peuple pour lui exposer son point de vue sur la crise et les récentes coupes budgétaires. On lui reproche d’avoir déjà profité de la retransmission directe des questions de politiques générales pour s’adresser directement aux citoyens et faire passer ses messages.