Belmokhtar, la bête noire des islamistes

Le ministre de l’éducation nationale n’en finit pas de susciter la vindicte des islamistes.

Cette intention qu’on lui attribue de vouloir changer la dénomination de l’«éducation islamique» en «éducation religieuse» n’a pas encore été digérée que ses détracteurs découvrent que la Sourate «Al Fath» a disparu des nouveaux manuels de cette manière.

Il n’en fallait pas plus pour que le PJD sorte de ses gonds. Ses ténors sont allés jusqu’à l’accuser d’être «contre la religion des Marocains». Pourtant, il ne fait qu’appliquer une réforme décidée en conseil des ministres en février dernier….