Bayer relance la production de la chloroquine

Le groupe pharmaceutique allemand Bayer reprend la fabrication de l’un de ses vieux médicaments conçu pour prévenir la malaria, le Resochin à base de… chloroquine, la molécule phare et controversée du moment.

C’est ce qu’a annoncé le PDG du group Werner Baumann –après plusieurs mois de silence-  au quotidien économique allemand Handelsblatt.

  « Il y a des indices permettant de penser que le Resochin, en laboratoire et dans les premiers essais cliniques, est capable de baisser la charge virale » explique M. Baumann, précisant que des études cliniques complémentaires étaient nécessaires pour évaluer le rapport bénéfices/risques de la molécule.

Ce médicament existe sur le marché depuis plus de 80 ans et n’était jusque-là (plus) produit que dans une usine du groupe au Pakistan. A cause d’une résistance des parasites porteurs de la malaria au médicament, Bayer avait cessé sa commercialisation l’été dernier. Mais compte tenu d’une demande susceptible d’exploser, le groupe a annoncé son intention de relancer la production en Europe.

A noter que Bayer met le médicament gratuitement à disposition des gouvernements pendant la crise. Fin mars, 3 millions de pilules de Resochin ont ainsi été livrées aux Etats-Unis.