Bassima Hakkaoui tacle le PAM

Alors que la proposition de loi présentée par le PAM pour la création d’une instance nationale pour la parité est à  peine engagée dans le circuit législatif, le gouvernement vient de couper court à  cette initiative.

Alors que la proposition de loi présentée par le PAM pour la création d’une instance nationale pour la parité est à peine engagée dans le circuit législatif, le gouvernement vient de couper court à cette initiative. La ministre PJD, Bassima Hakkaoui, vient de mettre en place une commission de réflexion pour étudier les pistes de création de cette instance. Le travail de la commission devrait servir de base pour l’élaboration par le gouvernement d’un projet de loi portant sur la même question. Ce qui annule de fait la proposition du PAM. A noter que cette fois, le gouvernement a tenu à être cohérent avec l’esprit de cette initiative. La commission présidée par la sociologue Rahma Bourqia comprend exactement, en plus de la présidente, sept hommes et sept femmes.